Le Chœur Français d’Oratorio (C.O.F.O.)

direction : Jean-Pierre Lo Ré - Chef de chant : Bruno Gousset


Créé en 1986 par Jean-Pierre Lo Ré, le Chœur Français d’Oratorio (C.O.F.O.) a pour principe le rassemblement de plusieurs chorales constituées, dans le but de monter des œuvres nécessitant de grands effectifs (800 pour le Requiem de Berlioz). Chaque chorale travaille la partition avec son chef de chœur avant de retrouver l’ensemble des participants en atelier, pendant plusieurs semaines, jusqu’à la rencontre avec l’orchestre et les solistes.


Le Chœur Français d’Oratorio a notamment interprété sous la direction de Jean-Pierre Lo Ré et avec le concours de l’Orchestre Français d’Oratorio ou de l’Orchestre «Léopolis» de Lviv (Ukraine), le Stabat Mater de Rossini, Le Déluge et le Requiem de Saint-Saëns, La Danse des Morts d’Honegger, La Flûte Enchantée de Mozart, la Messa di Gloria de Puccini, Marie-Magdeleine, Eve, et La Terre Promise de Massenet, Carmina Burana de Carl Orff, Un Chant pour la Planète d’Antonio Santana, Cantos de Bélen de Jean-Michel Cayre, l’intégrale de l’œuvre sacré avec orchestre d’Hector Berlioz (L’Enfance du Christ, Requiem, Te Deum, Resurrexit, Coro dei Maggi et la Messe Solennelle de 1825), le Requiem de Dvorák, la IXème symphonie de Beethoven. En 2002, le Chœur a interprété le Requiem de Franz von Suppè (concerts et enregistrement), “Les plus beaux chœurs  d’opéra” au Palais des Congrès de Paris. En 2003, L’Enfance du Christ de Berlioz, en 2004, La Vierge de Massenet et en 2005, Jeanne d’Arc au Bûcher de Claudel et Honegger dans la mise en scène de Jean-Pierre Lo Ré. En 2006, le Chœur recrée le chef-d’œuvre d’Emile Paladilhe, Les Saintes Maries de la Mer, en même temps que Rébecca de César Franck. En 2007, il donne deux Stabat Mater; celui de Joseph Haydn et celui d’Emile Paladilhe, inédit à ce jour. Pour 2009, le Chœur prépare la Messe en ut mineur de Mozart.



L’Orchestre Français d'Oratorio

directeur musical :  Jean-Pierre Lo Ré - violon solo : Sotiris Kyriazopoulos


L’Orchestre Français d'Oratorio a été fondé en 1972 par Jean-Pierre Lo Ré initialement sous le nom «Les Solistes de Passy». Il a pour principale vocation l'accompagnement des œuvres du répertoire de musique sacrée (messes, oratorios, cantates...) ce qui n'exclut pas des interventions dans la musique de chambre, symphonique ou d'opéra (La Flûte enchantée, Bastien et Bastienne, La Belle Hélène, La Vie Parisienne...).


L'Orchestre est composé de musiciens issus des grandes formations parisiennes (Orchestre de Paris, Opéra, Radio...). Selon les œuvres interprétées, les effectifs varient de la formation de musique de chambre (douze musiciens) jusqu'à l'orchestre symphonique (200 instrumentistes pour le Requiem de Berlioz à Saint-Roch). L'Orchestre a donné, sous la direction de Jean-Pierre Lo Ré, dix représentations de La Vie Parisienne d'Offenbach, au Palais Omnisports de Bercy, dans la mise en scène de Roger Louret (300 artistes). Depuis sa création l'Orchestre, a participé à près de 500 concerts, notamment dans le cadre des Grands Concerts de Saint-Roch et de Paris/Ile-de-France. L'Orchestre se produit également en province et à l'étranger (tournée de concerts en Indonésie en 1993). Il a signé plusieurs enregistrements toujours bien accueillis par la critique.


Sotiris Kyriazopoulos, soliste international, ex-membre de l'Orchestre de Paris, est le violon solo de l'Orchestre depuis 1980.